Commentaires suite aux propos de Jacques Bolle …

… Président de la FFM, Jacques BOLLE, lors du podium du final du championnat de France de trial Non Stop à St Chéron …

En politicien avisé, Jacques BOLLE a tenté de jouer l’ouverture lors de son intervention sur le podium du championnat de France de trial à St Chéron il y a une semaine tout juste.

Que retenir de ses propos ?

Tout d’abord qu’il a « donné des instructions » à la commission trial afin de débloquer la situation.

Commentaire : il semblerait que ce soit déjà lui qui avait donné des « instructions » il y a tout juste un an pour que le Non Stop soit adopté. Selon nos sources, François COURBOULEIX n’était pas trop chaud pour faire passer le Non Stop il y a un an au congrès FFM, mais en bon soldat il a appliqué les consignes.

Jacques BOLLE parle de « compromis » entre le règlement Stop et le Non Stop.

Commentaire : encore une posture de politicien qui viserait à tenter de calmer les trialistes tout en ménageant la FIM. Ce que le trial Français attend ce n’est pas un compromis plus ou mois acceptable. Ce que nous attendons c’est une véritable révolution, c’est une fois enfin que l’on écoute celles et ceux qui FONT le trial, les clubs, les bénévoles et les pilotes. Ceux-ci se sont largement exprimés auprès de l’association AGIR pour le Trial qui est force de proposition positive. Donc la bonne et unique voie d’avenir serait celle qui fait consensus autour d’elle, celle proposée par AGIR pour le Trial.

Le Président BOLLE fait part de la baisse notable des licenciés tant en France qu’en Europe plus généralement.

Commentaire : si tu es un mauvais cuisinier eh bien les clients ne viennent plus manger dans ton restaurant. Si un cinéma propose de mauvais films et si tu es assis sur des sièges pourris, eh bien tu ne viens plus dans ce cinéma. Bref, on ne récolte que ce que l’on sème. Il est certain que l’évolution de notre société est probablement une des causes de cette baisse, mais on peut dire que la FFM, pour la France, est la grande responsable de cette situation. Des trialistes il y en a dans la nature, sur les classiques, sur les épreuves comme le Ventoux Trial Classic, mais peut-être que plus généralement ce que propose la FFM et les ligues ne correspond plus vraiment aux attentes de la majorité de pratiquants et que là aussi il y a matière à réflexion et à action.

Jacques BOLLE brandit le spectre de voir disparaitre le trial dans le classement des disciplines de haut niveau.

Commentaire : est-ce que notre Président s’est battu pour faire en sorte qu’au niveau de la FIM les vainqueurs des catégories 125 et CUP soient titrés CHAMPIONS du MONDE et non pas « vainqueurs de la coupe FIM … » ?

Face aux pilotes et plus largement au monde du trial présent ce jour là, et aux réflexions ou réponses qui fusaient dans le public qui lui faisait face, Jacques BOLLE dit que ce n’est pas le moment et le lieu de débattre.

Commentaire : c’est bien ce que nous reprochons au Président BOLLE. En effet, cela fait deux ans que nous réclamons un vrai débat, où tous les acteurs du trial seraient réunis pour proposer, discuter, décider. Jacques BOLLE a-t-il donné des instructions pour que ce débat, ces « assises du trial » soient organisés ?

Jacques BOLLE regrette, comme nous tous, le départ de Christophe BRUAND de son poste d’entraineur national.

Commentaire : Jacques BOLLE aurait-il le courage d’aller au-delà de la politique et de prendre Bruno CAMOZZI à ce poste, lui qui a le plus de légitimité et qui a prouvé, avec le Team Camozzi et avec de nombreux pilotes, qu’il est l’homme de la situation ?

En conclusion, nous attendons du Président de la FFM autre chose que des discours politiques. Nous attendons de l’écoute, de la concertation et de l’action !

Vive le Trial …

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish