Succès mitigé du premier FIM Vintage Trophy …

Avant de parler du succès mitigé du premier FIM Vintage Trophy, il faut s’accorder à dire que cette épreuve a déjà le mérite d’exister et toute nouveauté est bonne pour le trial.

De plus, c’est plutôt une bonne idée de lancer ce type de course au vu de l’engouement qui existe dans de nombreux pays pour la pratique du trial au guidon de motos anciennes. Enfin il faut espérer que forte de cette expérience, la FIM gratifie notre sport d’un véritable Championnat du Monde, avec plusieurs manches ou en mettant en place une organisation originale pour limiter les frais pour les pilotes : des qualifications nationales dans chaque pays organisées par les fédérations nationales (FFM, FMI, FMB etc.), puis une épreuve finale pour désigner le champion ou la championne (voir les deux ce serait plus équitable), dans le cadre, comme c’est le cas aujourd’hui, du Trial Des Nations, par exemple.

Cependant, là où il y a un peu de déception à un peu plus de 24 heures du départ du premier pilote, c’est au vu du nombre d’engagés : seulement 31. On pouvait s’attendre à bien plus. Ce petit nombre de pilotes présents à Monza pour ce tout premier FIM Vintage Trophy, aura-t-il de l’influence quant à l’avenir de cette épreuve ? Seul l’avenir nous le dira.

En attendant si vous souhaitez consulter la liste des pilotes engagés il suffit de cliquer ici … Vous pourrez constater que parmi les pilotes engagés il y a quelques Français au départ : Gilles BURGAT, Philippe BERLATIER, les frangins LERDA, notre ami Patrick PISSIS, ainsi que Jean OLIVIER, Jean-Pierre DELMEULLE, Alexis PERZIWSKY et Mathieu VALETTE.

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish