Pas si simple …

On a beau disposer de moyens financiers importants, de faire appel à l’une des légendes du trial (Dougie LAMPKIN), de faire développer sa moto également par un jeune pilote bourré de talents (Francesc MORET) et faire appel à un pilote d’expérience (James DABILL) pour confronter sa moto au plus haut niveau, hé bien il n’est pas si simple de sortir une nouvelle moto qui soit, immédiatement performante au plus haut niveau.

En effet, les débuts de la VERTIGO sur le championnat du monde de trial, prouvent que rien n’est simple pour quiconque et même si cette moto est certainement tout à fait apte à répondre aux attentes de l’immense majorité des trialistes lambda, au niveau le plus élevé, cela reste compliqué.

Les performances relatives de la Vertigo et de James Dabill, prouvent la qualité des motos sur le marché, l’implication technique des usines et les performances de pilotes.

Tout ceci on a l’oublie peut-être un peu trop facilement …

Longue vie à la Vertigo …

Photo : FIM – G2F MEDIA.

dabill-vertigo-415-japon.jpg

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish