Contrôle Technique moto : compliqué mais …

La saga du Contrôle Technique pour nos motos continue à défrayer la chronique, en donnant une bien vilaine image du fonctionnement de notre sytème et de nos institutions.

Pour mémoire, saisi par des (3) associations écolos bobos, le Conseil d’État avait mis à mal la décision du gouvernement de remplacer l’obligation de la directive de l’UE par une solution plus pragmatique et en adéquation avec la réalité de l’état des motos en France et du très, très faible pourcentage de responsabilité de défaillances techniques dans les accidents, par une série de mesure de nature à améliorer la sécurité, la pollution (air & sonore) et un projet de réforme du permis de conduire.

Bref, pour une fois l’État avait fait preuve de … bon sens … mais c’était sans compter sur un système où le juge prend le dessus sur le politique, élu lui et qui, normalement devrait avoir le fin mot de l’histoire, hélas rien n’est moins sur.

Actuellement le dossier est entre les mains des nouveaux ministres (écologie et transports) et un gros problème pratique est apparu (étonnant non ?) quant à savoir qui fera ce contrôle s’il est vraiment mis en place, par quel personnel, avec quelle formation ?

Au final le choix originel du gouvernement était le bon, mais comme toujours, les empêcheurs de tourner en rond mettent des bâtons dans les roues de tout ce qui ne correspond pas à leurs visions du monde … À suivre … 

controle-technique-trial.jpg
Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish