Interrogations ?

Un ami de ce site nous a fait part de la formation que la FFM a prodigué aux commissaires de zones élus par la commission trial, afin que ceux-ci soient mieux armés lorsqu’ils seront confrontés aux pilotes participant au championnat de France.

S’il n’y avait aucun impact de coût sur les pilotes, on pourrait ne pas parler de celui-ci, mais l’effet économique sur l’engagement en championnat de France n’est pas des moindres, aussi cela nous interpelle.

En effet, notre informateur, nous apprend que dans un « organe » proche du pouvoir sportif, il est précisé que ce stage qui s’est déroulé à Colombiers le Vieux (07), sur le terrain du club de la Burle, étaient présents : François Courbouleix, Christian Demonteil, Pierre Ramonda et Bernard Aupy tous membres de la commission trial, mais aussi Philippe Le Pitt chargé des engagements et des classements du championnat de France et Julien Piquet, en tant que responsable du collectif espoirs et la détection. Une quinzaine de commissaires ont participé à cette formation, avec une partie théorique le samedi après midi, puis, dès le lendemain rendez-vous était pris sur des zones (2 parait-il) tracées par les membres du trial club de la Burle pour une mise en situation réelle avec les pilotes.

Alors quand on voit l’importance de la délégation FFM présente ce jour-là (pas moins de six personnes) avec un mauvais jeu de mots, on se demande si les gens de la commission ne prennent pas les commissaires pour des … burnes …

En effet, une personne de l’encadrement pour un peu plus de deux commissaires, pour former à un règlement que beaucoup connaissent plutôt bien, un encadrement dont tous, sauf Christian Demonteil, viennent d’assez loin, ce qui génère des frais de déplacement et de logement (puisque sur 2 jours), on se dit que deux personnes et deux pilotes auraient probablement largement été suffisants pour mener à bien cette tâche dont l’ampleur reste … limitée.

Bref, ou la commission trial pense que les commissaires sont tellement mauvais qu’il fallait un encadrement aussi important, ou bien celle-ci dépense allègrement les deniers des pilotes ? (qui doivent débourser entre 60 & 100 € pour faire quelques zones de championnat de France et 20 de plus s’ils ont un assistant)

Dès lors ceux-ci seraient en droit d’exiger de la commission, un peu de discernement dans ses dépenses tout particulièrement celles liées aux déplacements des membres de la commission.

D’où notre interrogation : ne pouvait-on pas faire plus simple, moins onéreux et tout aussi efficace ?

interrogation-slider.jpg

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish