Propos d’un trialiste …

… ceux d’Alain HELLE qui nous livre sa réflexion liée aux motos entre deux âges …

Les motos anciennes ont leur formule compétition, mais quid des motos tout juste passées de mode ?

La réflexion qui va suivre vient de l’observation des motos ces 20 dernières années et surtout du marché de l’occasion.

Techniquement les Gasgas GT ou JT, les Beta zéro, les premiers modèles de Techno, les montesa 311, les 314, les Yamaha TYZ, des JCM et tous les autres modèles plus anciens, mais pas considérés comme anciennes ou collector.

Ces motos étaient superbes.

Mais elles finissent bien souvent leur carrière à la poubelle faute d’entretien.

Pourtant on a passé de fabuleux moments avec elles.

Ce patrimoine du trial qui disparait un peu plus tous les jours, (pour s’en convaincre, il suffit de voir les motos-poubelles sur Le bon coin).

N’y a t’il pas un moyen de le valoriser ?

J’ai pensé à une formule motos 20 ans et + pour les ligues dans les catégories S4 et S3.

Voici les intérêts de la démarche:

Stimuler ce patrimoine petit à petit, car ces motos déjà techniquement avancées à l’époque nécessitent un vrai service de pièces détachées pour fonctionner ou simplement pour rester belles. Il est loin le temps du coup de mastic et de peinture pour réparer une bosse sur un réservoir en tôle.

Pour simplement retrouver l’éclat du neuf, il faut à ces motos quelques plastiques et stickers … qui finissent tous en reliquat dans les nomenclatures de pièces détachées.
Mais surtout, il leurs faut des joints, des roulements, des rotules, des bagues etc, pour rester précises.

On peut stimuler le marché des pièces détachées avec cette formule.

Autre interet, le budget.

En sélectionnant un bel exemplaire + 20, on peut en refaire une moto tout à fait efficace et belle pour un budget sympa.

Entre 1500 et 2000€, achat de la moto + remise en état complète, on obtient une moto fiable, plaisante et performante.

Une moto de 80 kg refaite dans les règles est plus plaisante à rouler qu’une moto de 70 kg usée et mal entretenue.

L’impact ne serait pas défavorable sur le marché de l’occasion car il n’influencerait pas la côte des modèles non éligibles.

Cette formule donne la chance aux passionnés de ces motos + 20 ou aux petits budgets de voir leur nom sur un tableau de classement, sans complexe à coté des fringantes motos de l’année en cours.

Décomplexer celles et ceux qui n’ont pas le dernier cri technologique entre les mains, ils oseront peut être s’inscrire à des petits trial et PRENDRE DU PLAISIR tout en faisant vivre le trial.

On voit sur les sites d’occasion des motos collector parfois très chères, qui n’ont pas de palmarès, pas vraiment d’historique valable (je pense à beaucoup de Honda par exemple).

Mais demain, celui qui aura une belle Gasgas JT 1994 dans son garage ou une jolie Beta zéro et encore une Aprilia Climber … il aura un bout de toute une époque du trial à la maison, et en plus certaines motos seront appelées à prendre de la valeur.

Les oubliées d’aujourd’hui seront les collector de demain …

Alain HELLE.

climber2.jpg

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish