Formidable et inoxydable Adam Raga …

Les quinze dernières années du trial au plus haut niveau ont été marquées par la domination sans partage de Toni BOU, mais, comme nous l’avions déjà évoqué il y a quelques mois dans cet article : BOU aurait-il eu le même palmarès sans le formidable et inoxydable Adam RAGA ?

Avec ses quarante printemps, Adam RAGA n’aura eu « que » deux titres de Champion du Monde en TRIAL GP (2005 & 2006) et pour autant il jouit d’une réputation et d’un attachement hors norme.

Il faut dire qu’au-delà de l’aspect sportif, Adam est un champion très abordable, très professionnel et d’une immense gentillesse.

Alors qu’en 2021 il a connu une saison en demie teinte, il a plutôt mieux débuté sa saison sur les deux journées du Championnat d’Espagne (premier puis second), mais sur le mondial il était un peu en retrait. 

En effet il n’avait pointé qu’à une décevante cinquième place lors de la première journée du GP d’Espagne, se rattrapant le lendemain avec un podium de troisième mais loin de BOU et BUSTO qui étaient intouchables ce jour là.

Pourtant, à la plus grande surprise de beaucoup et surtout pour le bonheur de TRRS et de tous les inconditionnels d’Adam RAGA, il a frappé fort lors de la première journée du Grand Prix d’Andorre en s’imposant largement devant Toni BOU.

On le sait en Andorre Adam RAGA a souvent réalisé de belles performances aussi il a habitué l’élite du mondial à briller en Principauté. En tout cas quel bonheur de le voir radieux et en pleine possession de ses moyens techniques et physiques sur un trial réputé comme … costaud … pour preuve le nombre de cinq accumulés par les pilotes. 

Cependant, non content de s’être adjugé la première journée en Andorre, s’il n’a pas récidivé pour la victoire le lendemain, face à un Toni BOU survolté, il a su contenir les assauts d’un Jeroni FAJARDO très en réussite lors des deux manches (3 & 3), ainsi qu’à Jaime BUSTO avec qui il disputera probablement le titre en Championnat d’Espagne.

Alors certes, souvent, (moi le premier) on appelle de nos voeux du renouveau dans notre sport, on aimerait bien voir la jeunesse s’imposer davantage et bousculer l’échiquier du TRIAL GP, mais dieu de c’est bon de voir Adam à un tel niveau technique et physique, et toujours aussi avide de victoires.

On le sait c’est le fruit du talent, car celui-ci est indéniable, mais aussi d’un travail acharné d’un pilote exceptionnel et si attachant.

Chinese (Simplified)CzechDutchEnglishFrenchItalianJapanesePortugueseSpanish